Sol@ire

Bienvenue sur la page de Sol@ire qui est la version électronique de Solatoi.

Sol@ire ne remplace pas Solatoi, c’est un moyen supplémentaire pour utiliser votre monnaie locale préférée.    

1 sol@ire = 1 solatoi électronique = 1 € :

  • mêmes valeurs éthiques que les solatois papier,
  • mêmes objectifs : soutien à l’économie locale, solidarité, effet de réseau, double action (1 sol = 1 sol en circulation + 1 € dans une banque éthique ou locale).
  • plus souvent, plus facile, plus rapide pour les utilisateurices qui le désirent,  
  • plus de monnaie locale en circulation.

Utiliser Sol@ire passe par l’ouverture d’un compte.

En ouvrant un compte Sol@ire vous devenez membre de l’ASBL Solatoi. Deux types de comptes existent :

Compte Soliste

  • Pour les particuliers
  • Cotisation de membre : 10€/an
  • Rechargement automatique de votre compte par domiciliation 20, 30 ou 40 S par mois
  • Limite à 250 sol@ires mais peut être étendu sur demande.

Plus d’informations…

Compte Pro

  • Pour les prestataires de Solatoi ou ceux qui désirent le devenir
  • Les établissements déjà prestataires disposent déjà d’un compte que nous pouvons activer à la demande et sans frais.
  • Les établissements qui ne sont pas dans le réseau Solatoi, doivent nous contacter afin de devenir membre du réseau. Le compte Sol@ire est alors mis à disposition.
  • Tous les frais sont inclus dans la cotisation de membre.
  • Compte limité à 2500 sol@aires

Plus d’informations…

Nous répondons ci-dessous aux questions que vous pourriez vous poser.  Si vous avez d’autres questions contactez-nous.


Comment utiliser les sol@ires ?

  • La première chose à faire est d’ouvrir un compte Sol@aire. Deux types de comptes existent suivant votre situation : un compte pour les particuliers et un compte professionnel réservé aux prestataires Solatoi.
  • L’ouverture du compte se fait en installant l’application pour smartphone ou bien en ligne avec votre PC.
  • L’utilisation de Sol@ire se fait essentiellement avec l’application pour smartphone en particulier pour les paiements.
  • Vous pouvez également accéder à votre compte via une application de type « PC banking ».

Comment payer avec Sol@ire ?

La méthode de paiement la plus simple est de scanner le QR code du commerçant avec votre app Sol@ire. 

Comment mettre des sol@ires sur son compte ?

  • Recharger son compte en sol@ires se fait en versant des euros sur le compte de contrepartie de sol@ire en mentionnant une communication structurée reprenant votre numéro de compte Sol@ire.
  • Quelqu’un peut vous transférer des sol@ires depuis son compte Sol@ire.
  • Si vous êtes utilisateur particulier, une alimentation mensuelle de votre compte Sol@ire est réalisée sur base d’un montant fixe que vous aurez choisi lors de l’inscription (voir la question Pourquoi une domiciliation minimale de 20 €/mois ?

Que deviennent les billets ?

  • Les billets restent bien entendu. 
  • L’utilisation des billets est accessible à tous et est gratuite pour les solistes.  En revanche, utiliser les sol@ires nécessite de se faire membre de l’ASBL. 

Y-a-t-il une différence entre les solatois et les sol@ires ?

Les sol@ires sont des solatois électroniques qui respectent le même principe et les mêmes valeurs que les solatois papier qui continuent à exister :

  • Vos sol@ires circulent uniquement dans le réseau Solatoi/Sol@ire.  Ils constituent une monnaie alternative en dehors du système bancaire, tout comme les billets.
  • Chaque Sol@ire est garanti par un euro versé sur un compte dans une banque éthique ou locale.

Pourquoi proposer une monnaie électronique alors que l’on défend le cash ?

  • La version électronique est un moyen supplémentaire d’utiliser les solatois tout en en conservant les valeurs éthiques. 
  • L’outil numérique devrait favoriser une utilisation plus régulière en supprimant la contrainte pratique d’acheter les solatois (et de les avoir sur soi).  Sol@ire correspond aussi aux usages actuels, plus numériques, comme cela s’observe dans le cadre des paiements en euros.
    Toutefois, à la différence du monde bancaire, Solatoi conserve ses billets et les moyens pour les mettre à disposition.
  • Toutes les monnaies locales qui connaissent un développement important comme l’Eusko, la Gonette, le Bristol Pound existent en version électronique et papier. 

Quelles sont les conditions d’utilisation de Sol@ire ? 

Compte pour les utilisateurs particuliers :

  • Lors de l’inscription, il vous sera demandé d’accepter les conditions générales d’utilisation qui comprennent notamment :
    • se faire membre de l’ASBL Solatoi et donc verser une cotisation annuelle de 10 euros, solatois ou sol@ires.
      Etre membre de l’ASBL vous permet de participer aux Assemblées Générales, d’y avoir un droit de vote et également d’avoir un droit de regard sur les comptes. La cotisation de 10 euros/solatois/sol@ires est un soutien financier aidant l’ASBL à payer ses frais de fonctionnement (Publicité, frais de réunion ou d’activités, frais bancaires, frais du systèmle de paiement électronique,…) .
    • Signer un mandat de domiciliation bancaire d’une valeur minimale de 20€/mois afin que votre compte en sol@ires soit alimenté automatiquement (pourquoi ?).
  • Les comptes Sol@ires standards sont limités à un montant maximum de 250 sol@ires. Dépasser cette limite est possible et nécessite alors une copie de carte d’identité qui sera conservée dans l’application elle-même (niveau de protection élevé).
  • Chaque particulier qui a ouvert un compte Sol@ire peut demander l’ouverture de comptes « jeunes » liés pour ses enfants à condition qu’ils aient moins de 25 ans.
    • Ces comptes « jeunes » sont d’office limités à 250 sol@ires.
    • Ces comptes « jeunes » ne nécessitent pas de cotisation ni de domiciliation mais ne peuvent être ouverts indépendamment.

Compte pour les utilisateurs professionnels, les prestataires Solatoi :

  • Sol@ire étant réservé aux membres de l’ASBL, les prestataires Solatoi disposent d’office d’un compte qui peut être activé sur simple demande accompagnée de la signature d’une convention, de l’acceptation des conditions générales d’utilisation et d’une copie de carte d’identité (nécessaire pour dépasser 250 sol@ires sur le compte).
  • Aucun frais supplémentaire ne sera exigé en dehors de la cotisation annuelle de membre.
  • Les comptes professionnels ont une limite de 2500 sol@ires, une fois cette limite atteinte, il n’est plus possible de recevoir des paiements. 
  • Les prestataires Solatoi pourront demander la conversion de solatois papiers en sol@ires afin de faciliter leur stockage et les paiements de leurs fournisseurs.
  • Chaque prestataire pourra demander un compte personnel associé à son compte professionnel. Ce dernier compte est un compte pour particulier pour lequel aucune cotisation supplémentaire ni domiciliation ne sera demandée.
    Le prestataire ne peut demander qu’un seul compte personnel.

Pourquoi une domiciliation minimale de 20 €/mois ?

  • La possibilité d’alimentation automatique de votre compte Sol@ire est un des bénéfices du passage à une plateforme de gestion électronique qui permet l’automatisation.
  • Cela permet une alimentation régulière et structurelle des comptes en sol@ires.  Nous pensons qu’il s’agit d’une des clés du succès de la monnaie électronique.  Sans cela nous risquerions de devoir maintenir ce système pour quelques transactions occasionnelles et cela n’ est durable ni dans le temps, ni financièrement
  • L’augmentation de la masse en circulation permet d’attirer de nouveaux commerces dans le réseau mais cela augmente aussi le fonds de garantie conservé dans une banque éthique qui investit dans notre région
  • Nous pensons que nos utilisateurs désireux de soutenir leur monnaie locale pourront le faire plus facilement et plus structurellement de cette manière. 
  • En pratique, 3 montants possibles vous seront proposés pour l’alimentation mensuelle de votre compte : 20, 30 ou 40 sol@ires/euros.
    20 sol@ires cela représente un peu plus de 2 cocktails chez un de nos partenaires (un chevalier célèbre de la Dendre).
  • Cette facilité d’approvisionnement des comptes maintiendra voire augmentera les niveaux d’utilisation.  En effet, au fil des années les mises en circulation de nouveaux solatois se sont tassées

Qui gère la plateforme de paiement Sol@ire ?

  • La gestion technique de cette plateforme est réalisée par Financité en la personne de son informaticien.  Cette gestion comprend notamment les contrats d’hébergement ainsi que les contrats de licences logicielles.  En d’autre termes, Financité est propriétaire de la plateforme technique et gère les accès des personnes.
  • La gestion des comptes particuliers et professionnels est réalisée par les administrateurs de l’ASBL Solatoi.  Les utilisateurs sont les propriétaires effectifs des données qui les concernent dans la plateforme. L’ASBL Solatoi peut néanmoins accéder à ces données dans le cadre de la gestion des comptes.  Ces données ne peuvent donc pas être cédées à des tiers.

Quel est le coût environnemental de la plateforme ?

Nous pourrions vous donner une estimation de la quantité de CO2 nécessaire pour produire et faire fonctionner le serveur qui héberge la plateforme de paiement électronique mais cela ne donne pas une idée concrète de ce que cela représente.

Nous préférons travailler par comparaison avec un service que tout le monde connaît.

Un compte Solaire représente une consommation d’énergie bien inférieure à une boîte email :

  • Un compte Sol@ire stocke seulement l’historique des transactions qui est très petit en termes de quantité de données stockées.
  • L’envoi d’un email moyen fait circuler plus de données sur les réseaux qu’une transaction de paiement Sol@ire.
  • La consultation de votre boite email occasionne également plus de traitement et de transfert de données que celle d’un compte Sol@ire.

Quels sont les autres avantages de Sol@ire ? 

  • Une augmentation potentielle de l’utilisation mais avec une plus grande facilité de gestion : la plateforme SPE automatise les choses. 
  • Une moindre dépendance géographique : les solatois électroniques pourront plus facilement être utilisés en dehors du grand Ath, c’est d’ailleurs pourquoi nous avons décidé de donner un nom différent aux solatois électroniques.